Recherche

Quatrième de couv'

Les gens derrière les livres

Catégorie

AUTOUR DU LIVRE

A la découverte de… Makenzy Orcel

makenzy-6

C’est par la lecture des Immortelles que je découvrais pour la première fois Makenzy Orcel ; un ouvrage étonnant sur lequel je reviendrai dans un prochain article. Pour l’heure, intéressons-nous à l’auteur lui-même. Lire la suite

Qu’est-ce que… le Prix Goncourt ?

Dès demain, l’Académie Goncourt proclamera le lauréat de cette année 2016. C’est une bonne occasion pour s’intéresser d’un peu plus près à l’histoire de ce prix littéraire, le plus ancien en France, mais aussi, dit-on, le plus prestigieux. Lire la suite

Qu’est-ce que… le Prix Décembre ?

Ce jeudi 20 octobre sera présentée la liste des derniers candidats retenus pour le Prix Décembre 2016, avant l’élection du lauréat le 7 novembre. Petite présentation de ce Prix moins connu des rentrées littéraires.

breakfast-1663295_1920
Pixabay

La petite histoire

Lorsque le prix est instauré en 1989, il est initialement baptisé « Prix Novembre » par son créateur, Michel Dennery. Il est alors mis en place pour répondre au prix Goncourt, l’Académie française, dans sa présentation du Prix Décembre, parle d’un « anti-Goncourt« . Ce n’est qu’en 1999 qu’il devient le Prix Décembre que l’on connaît actuellement, avec le départ de Michel Dennery, remplacé alors par son mécène actuel, Pierre Bergé.

Son succès est en partie dû à la notoriété des membres de son jury – au nombre de douze, cela dès ses débuts. Ainsi trouvait-on en 2010 Laure Adler ou Frédéric Beigbeder, rejoints en 2012 par Amélie Nothomb, Philippe Sollers ou encore Pierre Bergé lui-même.

Le prix récompense chaque année, au mois d’octobre ou début novembre, une « oeuvre littéraire en langue française publiée dans l’année, quel que soit son domaine : roman, nouvelles, essai… » – comme l’explique le site du Prix Décembre lui-même. La somme remportée par le lauréat s’élève à 30 000 euros.

Qui était Michel Dennery, fondateur du Prix Novembre ?

Michel Dennery possède en 1989 la société de gravure et papiers de luxe Cassegrain. Il met en place le Prix Novembre dont il reste le mécène pendant dix ans. En 1998, en désaccord avec le couronnement de Michel Houellebecq dont il désapprouve l’oeuvre, il décide de démissionner, laissant alors sa place ) Pierre Bergé qui renomme le prix pour des raisons de droits d’auteur.

Quelques lauréats

Jean Echenoz, Les Grandes Blondes (1995)
Régis Debray, Loués soient nos seigneurs (1995)
Michel Houellebecq, Les Particules élémentaires (1998)
Jean-Philippe Toussaint, La Vérité sur Marie (2009)
Elisabeth Roudinesco, Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre (2014)
Christine Angot, Un amour impossible (2015)

Qu’est-ce que… le Grand Prix du Roman de l’Académie Française ?

Hier – jeudi 13 octobre – a été annoncée la deuxième sélection du Grand Prix du Roman de l’Académie française. Le lauréat sera présenté par l’Académie le 27 octobre prochain : une annonce qui ouvrira comme chaque année la série des prix de la rentrée littéraire 2016. Je vous propose de nous intéresser aujourd’hui aux origines et aux modalités de ce célèbre prix littéraire.

Académie-française.jpg
Getty Images

Lire la suite

Prix littéraires : découvrez le programme !

fuzzy-1209949_1920

Les prix littéraires sont nombreux à tomber en cette fin d’année 2016, et moi-même je m’y perds. J’ai donc décidé d’établir ici un petit récapitulatif des dates clés – histoire de garder un oeil sur l’actualité !

N’hésitez pas à ajouter vos suggestions, la liste est loin d’être exhaustive.


PRIX GONCOURT

1ère sélection : 6 septembre 2016
2e sélection : 4 octobre 2016
3e sélection : 27 octobre 2016
Proclamation : 3 novembre 2016

PRIX RENAUDOT

1ère sélection : 6 septembre 2016
2e sélection : 3 octobre 2016
3e sélection : 24 octobre 2016
Proclamation : 3 novembre 2016

PRIX MEDICIS

1ère sélection : 12 septembre 2016
2e sélection : 10 octobre 2016
3e sélection : 27 octobre 2016
Proclamation : 2 novembre 2016

PRIX FEMINA

1ère sélection : 16 septembre 2016
2e sélection : 4 octobre 2016
3e sélection : 14 octobre 2016
Proclamation : 25 octobre 2016

PRIX ACADEMIE FRANCAISE

1ère sélection : 29 septembre 2016
2e sélection : 13 octobre 2016
Proclamation : 27 octobre 2016

PRIX DECEMBRE

1ère sélection : 15 septembre 2016
2e sélection : 20 octobre 2016
Proclamation : 7 novembre 2016

 

Où trouver des livres à petit prix ?

AUTOUR DES LIVRES.jpg

On lit une dizaine de critiques littéraires par jour et on ajoute autant de titres à notre liste de lecture, on rêve d’une pièce dont les murs ne seraient que bibliothèques, on grapille du temps sur notre sommeil ou notre travail pour lire quelques pages supplémentaires et l’on souhaite consommer toujours plus de littérature pour se remplir de mots jusqu’à n’en plus pouvoir. Mais le budget est loin d’être illimité, et bien que les choix à faire soient toujours déchirants, ils sont nécessaires. Aujourd’hui, je vous propose malgré tout quelques petites astuces pour vous procurer des livres à prix mini !

  1. Les bouquinistesDes libraires se faisant revendeurs d’ouvrages de toutes sortes, des itinérants venant les présenter sur divers marchés, ou encore les fameux bouquinistes des quais parisiens : tous ont cet avantage de proposer au visiteur des livres à prix cassés. Connaisseurs, ils dénichent aussi parfois des éditions rares, des livres plus anciens, ou que l’on n’édite plus. Il y a de tout, il faut savoir fouiner, et se laisser surprendre !
  2. Les brocantesAlternative très semblable au premier point, les brocantes sont l’occasion de faire le plein de bouquins à 1, 2, 3 € pour des livres de poche, pas beaucoup plus pour les autres. Ils ne sont pas toujours dans un excellent état, mais ils ont une histoire, et leur propriétaire sera sûrement ravi d’en discuter un peu avec vous avant de vous laisser partir avec, pour l’ajouter à votre bibliothèque !
  3. Sites de revente en ligneQuand on a une idée précise en tête, Internet est l’un des meilleurs alliés. De l’occasion toujours, des échanges entre particuliers. Leboncoin.fr regorge de livres en attente de nouveaux propriétaires !
    Sachez par ailleurs que vous pouvez revendre vos lectures de la même manière : nombre de sites se sont spécialisés dans le rachat de livres, tels que Momox ou Kizbi.
    Sinon, vous pouvez essayez Recylivre (très gentiment recommandé par Heria) qui vend des livres d’occasion à bas prix tout en rachetant vos propres ouvrages. Le petit plus : une partie de leur chiffre d’affaires est reversé à des associations !
  4. La… Bibliothèque !J’enfonce une porte ouverte, mais pouvoir lire et relire des livres à l’infini, s’en procurer autant que l’envie nous en dit, le tout gratuitement ou pour une somme modique valable pour l’année : pourquoi se priver ?
  5. Le troc (et les Boîtes à lire)C’est la nouvelle tendance, et elle ne cesse de croître. Echanger des livres plutôt que de les entasser dans un coin pour les oublier des années durant. Partager ses coups de coeur avec d’autres lecteurs assidus… C’est une expérience qui se tente ! Le troc prend bien des formes, je citerai ici les « Boîtes à lire » qui se reproduisent à une vitesse folle partout en France. Le site Boite-a-lire.com s’amuse ainsi à recenser toutes les boîtes existantes : allez y faire un tour, peut-être que l’une d’entre elles repose derrière chez vous…
  6. Les Foires aux livresSouvent organisées par la ville elle-même, les Foires aux Livres sont l’occasion de ré-alimenter un peu nos PAL et bibliothèques respectives. Renseignez-vous auprès de la mairie, ou peut-être de la médiathèque, et courez y faire un tour !
  7. Applications : lectures gratuites ! (Yoobox, Livres pour tous, Feedbooks, Gallica…)Je ne les ai découvertes que cet été et pourtant elles sont une mine d’or pour les lecteurs compulsifs ! Bien sûr, on n’y trouve pas tout, mais nombre de suggestions de lectures valent le coup de se laisser tenter. Ca ne coûte rien, après tout !
  8. Les héritiers des Cafés LittérairesEnfin, si vous aimez lire un peu partout et en particulier devant une boisson chaude, bien à l’aise dans un fauteuil, il vous reste à tester les cafés littéraires. Attention au concept, on parle ici de cafés proposant des livres en libre service – accompagnés de façon plus occasionnelle d’évènements littéraires variés. Et si vous n’êtes pas branchés café-crème et chocolat chaud, La Belle Hortense propose de son côté des verres de vin et un peu de lecture à ses visiteurs mêmes tardifs – jusqu’à deux heures du matin. Adieu insomnies.

Bibliothérapie : des livres sur ordonnance

Après la musicothérapie et l’art thérapie dont le développement est attesté depuis plusieurs années déjà, la bibliothérapie a le vent en poupe. Petite présentation d’un concept à la mode, moins novateur qu’on ne pourrait le croire.

bicycle-1209845_1920.jpg Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑