Dès demain, l’Académie Goncourt proclamera le lauréat de cette année 2016. C’est une bonne occasion pour s’intéresser d’un peu plus près à l’histoire de ce prix littéraire, le plus ancien en France, mais aussi, dit-on, le plus prestigieux.

Les Frères Goncourt

QUIZ_Le-Goncourt_8114.jpeg
Les frères Goncourt

Les fondateurs de ce prix sont – vous l’aurez deviné – les frères Goncourt. Ces derniers sont tous deux écrivains, appartenant au courant naturaliste français du XIXe siècle. Très liés l’un à l’autre depuis l’enfance, ils écrivent en collaboration divers ouvrages tels que Germinie Lacerteux.

C’est aux alentours de 1848 – date du décès de leur mère – que les frères Goncourt décident de se consacrer à la littérature. En parallèle, ils se font brocanteurs, et deviennent ainsi à la fois collectionneurs, antiquaires et artistes, historiens, romanciers. Ils constituent, à eux deux, une figure majeure de la vie intellectuelle française de cette seconde moitié du XIXe siècle.

Ils sont également à l’origine du fameux Journal, sous-titré Mémoires de la vie littéraire, nourri de notes quotidiennes qui sont autant d’observations minutieuses de la vie contemporaine des deux frères. Ce journal est aujourd’hui plus connu que leurs romans, comme un témoignage captivant de leur époque.

La petite histoire

Les Frères Goncourt décident dès 1862 qu’après leur mort, leurs biens seraient vendus, le capital placé, et les intérêts de cette somme utilisés par l’Académie Goncourt pour rémunérer dix auteurs avec 6 000 francs par an – cette rente annuelle devait permettre aux lauréats de vivre de leur plume. S’ajoutait à cela le prix annuel de 5 000 francs or. Ainsi, en 1892, Edmond de Goncourt crée par testament l’Académie Goncourt et le prix qui l’accompagne.

Il faut alors attendre 1902 pour assister à la fondation de la Société littéraire des Goncourt, suivie en 1903 de la proclamation du premier prix Goncourt.

Depuis, la somme mise en jeu n’a cessé de décroître jusqu’à devenir un gain symbolique, alors que son prestige augmentait d’autant. A l’heure actuelle, le prix Goncourt récompense surtout l’écrivain lauréat par la notoriété qu’il assure à ce dernier.

tu-parles-d-une-recompense,M175540.jpg
Pascal Lainé, primé en 1974 pour la Dentellière

Le prix Goncourt aujourd’hui

Le prix Goncourt est décerné par l’Académie éponyme, composée de dix membres. Sa proclamation a lieu chaque année au début du mois de novembre, et couronne « le meilleur ouvrage d’imagination en prose, paru dans l’année » en France.

Le prix, symbolique, s’élève actuellement à dix euros, mais il assure surtout un tirage important du livre couronné, et la notoriété de son auteur.

Le vote se fait à l’oral, et chaque juré est tenu d’expliquer son choix devant les autres. Pendant les dix premiers tours, la majorité absolue est nécessaire, mais dès le onzième tour, la majorité relative suffit. En cas d’égalité, la voix du président compte double, et permet de départager les nominés lors du quatorzième tour.

Goncourt Literary Prize 2013
Pierre Lemaître en 2013 au restaurant Drouant à Paris

Quelques lauréats

Le Feu, Henri Barbusse, 1916
A l’ombre des jeunes filles en fleurs, Marcel Proust, 1919
La Condition Humaine, André Malraux, 1933
Les Mandarins, Simone de Beauvoir, 1954
La vie devant soi, Emile Ajar, 1975
Rue des boutiques obscures, Patrick Modiano, 1978
L’amant, Marguerite Duras, 1984
Trois femmes puissantes, Marie NDiaye, 2009
La Carte et le Territoire, Michel Houellebecq, 2010
Pas pleurer, Lydie Salvayre, 2014
Boussole, Mathias Enard, 2015

Publicités