AUTOUR DES LIVRES.jpg

On lit une dizaine de critiques littéraires par jour et on ajoute autant de titres à notre liste de lecture, on rêve d’une pièce dont les murs ne seraient que bibliothèques, on grapille du temps sur notre sommeil ou notre travail pour lire quelques pages supplémentaires et l’on souhaite consommer toujours plus de littérature pour se remplir de mots jusqu’à n’en plus pouvoir. Mais le budget est loin d’être illimité, et bien que les choix à faire soient toujours déchirants, ils sont nécessaires. Aujourd’hui, je vous propose malgré tout quelques petites astuces pour vous procurer des livres à prix mini !

  1. Les bouquinistesDes libraires se faisant revendeurs d’ouvrages de toutes sortes, des itinérants venant les présenter sur divers marchés, ou encore les fameux bouquinistes des quais parisiens : tous ont cet avantage de proposer au visiteur des livres à prix cassés. Connaisseurs, ils dénichent aussi parfois des éditions rares, des livres plus anciens, ou que l’on n’édite plus. Il y a de tout, il faut savoir fouiner, et se laisser surprendre !
  2. Les brocantesAlternative très semblable au premier point, les brocantes sont l’occasion de faire le plein de bouquins à 1, 2, 3 € pour des livres de poche, pas beaucoup plus pour les autres. Ils ne sont pas toujours dans un excellent état, mais ils ont une histoire, et leur propriétaire sera sûrement ravi d’en discuter un peu avec vous avant de vous laisser partir avec, pour l’ajouter à votre bibliothèque !
  3. Sites de revente en ligneQuand on a une idée précise en tête, Internet est l’un des meilleurs alliés. De l’occasion toujours, des échanges entre particuliers. Leboncoin.fr regorge de livres en attente de nouveaux propriétaires !
    Sachez par ailleurs que vous pouvez revendre vos lectures de la même manière : nombre de sites se sont spécialisés dans le rachat de livres, tels que Momox ou Kizbi.
    Sinon, vous pouvez essayez Recylivre (très gentiment recommandé par Heria) qui vend des livres d’occasion à bas prix tout en rachetant vos propres ouvrages. Le petit plus : une partie de leur chiffre d’affaires est reversé à des associations !
  4. La… Bibliothèque !J’enfonce une porte ouverte, mais pouvoir lire et relire des livres à l’infini, s’en procurer autant que l’envie nous en dit, le tout gratuitement ou pour une somme modique valable pour l’année : pourquoi se priver ?
  5. Le troc (et les Boîtes à lire)C’est la nouvelle tendance, et elle ne cesse de croître. Echanger des livres plutôt que de les entasser dans un coin pour les oublier des années durant. Partager ses coups de coeur avec d’autres lecteurs assidus… C’est une expérience qui se tente ! Le troc prend bien des formes, je citerai ici les « Boîtes à lire » qui se reproduisent à une vitesse folle partout en France. Le site Boite-a-lire.com s’amuse ainsi à recenser toutes les boîtes existantes : allez y faire un tour, peut-être que l’une d’entre elles repose derrière chez vous…
  6. Les Foires aux livresSouvent organisées par la ville elle-même, les Foires aux Livres sont l’occasion de ré-alimenter un peu nos PAL et bibliothèques respectives. Renseignez-vous auprès de la mairie, ou peut-être de la médiathèque, et courez y faire un tour !
  7. Applications : lectures gratuites ! (Yoobox, Livres pour tous, Feedbooks, Gallica…)Je ne les ai découvertes que cet été et pourtant elles sont une mine d’or pour les lecteurs compulsifs ! Bien sûr, on n’y trouve pas tout, mais nombre de suggestions de lectures valent le coup de se laisser tenter. Ca ne coûte rien, après tout !
  8. Les héritiers des Cafés LittérairesEnfin, si vous aimez lire un peu partout et en particulier devant une boisson chaude, bien à l’aise dans un fauteuil, il vous reste à tester les cafés littéraires. Attention au concept, on parle ici de cafés proposant des livres en libre service – accompagnés de façon plus occasionnelle d’évènements littéraires variés. Et si vous n’êtes pas branchés café-crème et chocolat chaud, La Belle Hortense propose de son côté des verres de vin et un peu de lecture à ses visiteurs mêmes tardifs – jusqu’à deux heures du matin. Adieu insomnies.
Publicités